Vous êtes nul…

Electeur :« Vous êtes très très mauvais gestionnaires ! »

Elu : Vous en avez marre et vous voulez savoir ce qu’on fait de votre argent ?

Electeur : Non, vous ne savez pas gérer, vous entendez. Vous entendez ? Vous ne savez pas gérer du tout !

Elu : vous êtes exaspéré car vous voudriez vraiment être entendu.

Electeur : Oui, même si je ne crois pas que ça changera quoi que ce soit !

Elu : Vous êtes sceptique et vous voudriez être sûr que ça serve à quelque chose d’en parler ?

Electeur : Oui de toute manière, vous ne savez pas gérer. On ne peut pas être d’accord avec une taxe d’habitation qui augmente de 20% par an. Pourquoi ? Vous savez dire pourquoi ?

Elu : Vous craquez parce que vous trouvez ça difficile de boucler vos fins de mois.

Electeur : Oui, il faut vous mettre à notre place, on ne peut pas bosser plus. On n’y arrive plus.

Elu : Je suis content que vous soyez venu me parler car j’aime bien cerner les préoccupations de mes habitants pour mieux en tenir compte à l’avenir. Merci bien.

Conclusion : L’écoute empathique permet de créer un lien de confiance avec une personne qui n’a pas envie de discuter. Elle permet à la personne de se sentir comprise vraiment.

Voir aussi:

Bouton méthod         

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :